Pourquoi l’IA et les technologies sans caisse vont-elles se développer en 2023 ?

En 2022, l’intelligence artificielle (IA) a fait l’objet de nombreux gros titres dans le domaine de la technologie. Les applications commerciales et d’entreprise de l’IA générative, telles que ChatGPT, font déjà parler d’elles en 2023, mais qu’en est-il du secteur de la vente au détail ? Ici, l’impact de l’IA est susceptible de s’élargir et de s’approfondir cette année.

L’IA, en particulier, pourrait avoir un impact considérable sur les magasins physiques. Il peut être facile d’oublier que, malgré tout ce qui se dit sur le commerce électronique, la plupart des gens font encore la grande majorité de leurs achats dans des magasins de briques et de mortier.

En 2022, les magasins physiques représenteront encore 87 % du total des ventes au détail aux États-Unis. La vente au détail en ligne continue de se développer, mais l’élan d’adoption provoqué par la pandémie est retombé de manière significative et la croissance s’est ralentie. C’est particulièrement vrai dans le secteur de la vente au détail de produits alimentaires, où l’on estime que le commerce électronique ne représentera que 5 % des ventes de produits d’épicerie en 2023.

Cela signifie que les détaillants se concentrent sur l’innovation en magasin dans leur lutte pour l’efficacité dans des conditions économiques difficiles. L’adoption de l’IA peut s’avérer être un facteur clé de différenciation entre les concurrents de diverses manières, et voici pourquoi elle devrait croître encore plus cette année.

Augmentation du nombre d’acheteurs demandant l’automatisation

Les clients attendent de plus en plus une certaine forme d’automatisation. Selon une étude de PwC, “près de 80 % des consommateurs américains affirment que la rapidité, la commodité, une aide compétente et un service amical sont les éléments les plus importants d’une expérience client positive”. Ce pourcentage est susceptible d’augmenter, car les consommateurs apprécient la rapidité et la commodité de leurs achats et attendent de plus en plus des expériences personnalisées basées sur les données.

Se concentrer sur le service client

L’IA sera utilisée pour le service client, fournissant une assistance personnalisée et des recommandations aux acheteurs en temps réel. En tant que secteur de marché, l’IA dans le commerce de détail devrait atteindre 24,1 milliards de dollars dans le monde d’ici 2028, avec un TCAC de 24,4 %.

La technologie de recherche visuelle et de reconnaissance d’images alimentée par l’IA deviendra plus répandue, permettant aux clients de trouver facilement des produits en prenant une photo ou en téléchargeant une image, et l’IA sera utilisée pour créer des environnements de réalité virtuelle immersifs permettant aux clients d’explorer les produits.

Améliorer les opérations

Dans les coulisses, l’IA utilisera des sources de données, notamment des interactions avec les clients en magasin via des appareils mobiles et des capteurs, pour optimiser l’agencement des magasins et améliorer la gestion des stocks et l’efficacité de la chaîne d’approvisionnement, en réduisant les coûts et en augmentant la rentabilité. L’IA sera également utilisée pour l’analyse prédictive et la prévision de la demande, aidant les détaillants à anticiper les tendances de consommation et à ajuster leurs offres de produits en conséquence.

Les détaillants cherchent à mieux comprendre les activités des clients. Les détaillants en ligne bénéficient d’une multitude de données sur leurs clients et leurs habitudes d’achat. L’automatisation des magasins de détail peut aider à fournir des flux en temps réel similaires qui permettent une vision détaillée, une prise de décision dynamique et une amélioration supplémentaire.

La croissance de l’informatique ambiante

Parallèlement, l’adoption de l’informatique ambiante et de l’IA – le concept d’intégration de la puissance de calcul dans notre vie quotidienne afin que la technologie soit invisible mais utile – se poursuivra à mesure que les détaillants chercheront à réduire davantage les frictions dans l’expérience d’achat.

Selon une étude récente de RBR Research, il existe des magasins sans caisse dans plus de 20 pays à travers le monde. RBR estime que le nombre de magasins sans caisse atteindra plus de 12 000 d’ici la fin de 2027, ajoutant que les États-Unis, la Chine et les grands marchés européens connaîtront la plus forte croissance.

En général, l’informatique ambiante est appelée à devenir de plus en plus omniprésente, allant du rêve d’une technologie invisible à des applications pratiques dans la vente au détail, la fabrication et au-delà.

Un coup de main

La pénurie de main-d’œuvre est l’un des principaux moteurs de l’adoption des technologies ambiantes et de la gratuité des caisses. Les travailleurs de première ligne du secteur de la vente au détail ont été épuisés par la «grande démission» déclenchée par la pandémie de Covid. Les postes vacants sont à des niveaux élevés dans l’industrie et les employeurs recherchent des moyens de responsabiliser le personnel et de confier des tâches routinières et répétitives à la technologie.

Christopher Andrews, sociologue et auteur du livre The Overworked Consumer: Self-Checkouts, Supermarkets, and the Do-It-Yourself Economy , a déclaré que davantage d’entreprises allaient introduire des technologies sans caisse, “pas seulement pour gérer des choses comme COVID et les pénuries de main-d’œuvre, mais aussi comme un moyen d’explorer des moyens de réaliser des économies, de réduire les coûts et d’améliorer les marges. »

Je crois que l’intelligence ambiante quitte la maison – au-delà de l’utilisation limitée des assistants vocaux tels qu’Alexa – et aura son premier impact réel sur le secteur de la vente au détail, en particulier dans les lieux où le temps est critique pour la nourriture et les boissons comme les aéroports, les stades et les dépanneurs. .

Se préparer pour une technologie sans friction

Les détaillants qui cherchent à mettre en œuvre une technologie sans caisse ont diverses raisons de le faire. Il s’agit notamment de réduire les dépenses d’exploitation, d’améliorer l’expérience client, d’augmenter les ventes et de réduire la démarque inconnue.

Voici une liste de contrôle des éléments à prendre en compte lorsque vous envisagez de mettre en œuvre une technologie sans paiement.

Quel type d’espace est le droit?

Il existe une variété de choix pour la taille du magasin que vous souhaitez automatiser. Il n’est pas nécessaire que ce soit tout l’espace de vente au détail que vous exploitez actuellement. Il existe des solutions autonomes qui peuvent facilement être installées dans divers endroits. La commodité et l’accessibilité sont des considérations importantes.

Où la technologie doit-elle être mise en œuvre ?

Il vaut souvent la peine de placer le magasin sans friction dans les zones les plus populaires qui exécutent les lignes les plus populaires, car l’augmentation des ventes et des bénéfices est accrue. Les magasins sans caisse ont tendance à gérer plus efficacement les périodes de pointe. Dans certains cas, vous pouvez proposer le magasin comme une opportunité de marque pour les partenaires afin de couvrir les coûts. Cela est particulièrement vrai pour les concessions dans des lieux tels que les arènes sportives ou les aéroports.

Et votre équipage ?

Vous constaterez peut-être que le personnel souhaite être déployé dans des entreprises innovantes. Certains rôles vont changer pour le mieux. Il ne s’agit pas seulement d’automatiser l’espace, mais de redéployer certains collaborateurs vers des rôles plus ambassadeurs, d’interagir avec les clients et de les accompagner.

Qu’en est-il de la préparation technologique ?

L’intégration avec vos systèmes existants est un élément clé du déploiement. Il sera important de comprendre les exigences et d’obtenir l’adhésion de votre CIO.

Qu’en est-il de vos clients ?

Il est utile de faire connaître la nouvelle expérience et la meilleure façon de l’utiliser. C’est là que le redéploiement du personnel peut être particulièrement précieux. Agissant désormais en tant qu’ambassadeurs, ils s’assurent que l’expérience est sans friction pour les acheteurs qui peuvent être plus susceptibles de faire des voyages répétés une fois qu’ils voient à quel point cela peut être rapide et simple.

Un objectif réalisable est d’avoir une cohorte de base d’acheteurs qui l’utilisent afin qu’un plus grand nombre soit plus désireux d’essayer. De cette manière, l’adoption de l’IA peut être un facteur clé de différenciation entre concurrents et devrait encore croître en 2023.